Productivité et propreté sont liées ?

La productivité peut-elle découler d’un simple coup de balai ? Selon des résultats publiés dans le baromètre Actineo/CSA, les entreprises n’accorderaient pas assez d’importance à l’aménagement des espaces de travail, pour 4 personnes interrogées sur 10. A l’ère de la généralisation des open spaces et des outils partagés, les salariés sont de plus en plus sensibles aux questions d’hygiène et de risques d’épidémies.

Le manque d’hygiène au travail coûte 14,5 milliards d’euros par an aux entreprises françaises

Récemment, une étude a mis en évidence le manque évident d’hygiène des postes de travail. Nos claviers et souris sont de véritables nids à microbes, peut-être d’avantage que nos toilettes ! Compte-tenu du temps passé par les salariés à leur bureau, il n’est pas étonnant que cette exposition permanente à des centaines de bactéries génère des arrêts maladie à répétition. Et ces arrêts ont un impact indéniable sur la productivité des entreprises.
Un phénomène actuel vient accentuer ce risque : la mise en place progressive du télétravail dans nos entreprises. En effet, cette évolution s’accompagne de la mise en place de postes de travail partagés, non attitrés à une personne en particulier. La propagation des microbes n’en devient que plus facile.
Dans ce contexte, les actifs attachent de plus en plus d’importance à la propreté des locaux professionnels et en particulier de leur bureau.

Faciliter le nettoyage pour retrouver de la productivité

« Un esprit sain dans un espace de travail sain. »
Pour retrouver cette productivité perdue, rien de tel que de remotiver les troupes. Il est certain aujourd’hui que le bien-être au travail et l’efficacité sont étroitement liés. Les entreprises ont donc tout à gagner à proposer à leurs salariés des locaux professionnels propres et faciles à entretenir. Ils y travailleront mieux et plus longtemps.
En particulier, il faut veiller à choisir des matériaux non pas seulement en fonction de leur esthétique, mais aussi selon leur simplicité de nettoyage. Les agents de propreté en seront plus efficaces. Mais pas seulement eux : plus le nettoyage des bureaux et lieux de vie en entreprise (salle de repos, coin cafétéria, …) sera facilité, plus les salariés adopteront eux-mêmes des comportements sains.

Plus question d’attendre le grand nettoyage de printemps pour retrouver des bureaux propres et agréables !

Si ce sujet vous intéresse, vous pouvez en découvrir davantage en lisant cet article du Nouvel Economiste.